Etude Française des Quinze-Vingts (Trinh, Landman, Denoyer, Baudouin) portant sur le syndrome de l’œil sec.

Posté dans : Actualités | 0

Cette étude démontre l’impact moins important du SMILE sur la qualité de l’innervation de l’œil et réduit le risque de syndrome de l’œil sec.

Le SMILE apporte à vos patients myopes et astigmates un confort et une qualité de traitement supérieure aux autres techniques.

Voir le document

Répondre