Etude Française des Quinze-Vingts (Trinh, Landman, Denoyer, Baudouin) portant sur le syndrome de l’œil sec.

Posté dans : Actualités | 0

Cette étude démontre l’impact moins important du SMILE sur la qualité de l’innervation de l’œil et réduit le risque de syndrome de l’œil sec.

Le SMILE apporte à vos patients myopes et astigmates un confort et une qualité de traitement supérieure aux autres techniques.

Voir le document

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *